Reptiles

Les lézards et les serpents sont des reptiles. Les deux espèces de lézards les plus communs en Valais sont le lézard des murailles et le lézard vert. L’orvet est également un lézard. L’espèce de serpent la plus fréquente en Valais est la vipère aspic.
 

Menacés à cause de leur beauté: commerce illégal de reptiles

Bien que protégées dans toute la Suisse, les populations de reptiles indigènes ont reculé au cours des dernières décennies. Des espèces ont même complètement disparu de certaines régions, comme la vipère aspic dans le nord du Jura1. La principale raison réside dans la dégradation voire la disparition de leurs habitats. Mais une autre menace pèserait, selon certains, sur la survie de certaines populations: le commerce illégal (et lucratif!) de reptiles. Le trafic d’animaux sauvages représente en effet le troisième plus important commerce illégal au monde, après ceux des armes et des stupéfiants2. Yves Brunelli3, Sylvain Ursenbacher4 et Andreas Meyer5 nous expliquent les enjeux liés à ce trafic qui affecterait les vipères aspics du Valais.

article im fauna.vs 28/2015


L’Animal de l’année: la couleuvre à collier – inoffensive et menacée

La couleuvre à collier a été désignée «Animal de l’année 2015» par Pro Natura. Cette excellente nageuse vit à proximité des plans d’eau où elle chasse grenouilles et crapauds. Peu fréquente en Valais, on peut tout de même la rencontrer dans la vallée du Rhône jusqu’à Brigue ainsi que dans les parties basses des vallées latérales. Ce serpent est non venimeux et donc inoffensif pour l’être humain.

article dans fauna.vs 27/2015

Retour