Actuel

Rapport du projet "Hérisson, y es-tu ?" Sur les traces d’un petit animal sauvage en Valais

Un projet pour la protection et la promotion des hérissons en Valais

En 2020, les populations de hérissons ont été étudiées plus en détail en Valais dans quatre communes de la plaine urbaine du Rhône et dans les communes du Parc naturel de la Vallée de Binn et du Parc naturel de Pfyn-Finges.

La campagne d’information de fauna•vs sur les grands prédateurs va se poursuivre

fauna•vs se réjouit que la révision rétrograde de la loi sur la chasse ait été refusée par le peuple suisse. L’association s’est fortement engagée dans cette campagne, notamment afin d’informer objectivement la population valaisanne sur la réalité des grands prédateurs. Autant de travail de communication en préparation de la prochaine votation cantonale attendue au début de l'automne 2021 portant sur l’initiative «Pour un canton du Valais sans grands prédateurs».

fauna•vs félicite Nicolas Bourquin pour sa nomination au poste de Chef du Service de la chasse, de la pêche et de la faune SCPF

Communiqué de presse de fauna•vs du 26 novembre 2020

Mercredi dernier le Conseil d’Etat a nommé Nicolas Bourquin au poste de Chef du Service de la Chasse, de la Pêche et de la Faune SCPF. fauna•vs félicite Nicolas Bourquin et se réjouit de pouvoir envisager une collaboration constructive.

Visio-conférence le 4 décembre sur le thème : « Nos voisins sauvages – Valais. Sciences citoyennes dans la Vallée du Rhône »

La Murithienne, société valaisanne des sciences naturelles et fauna.vs vous invitent cordialement à la visio-conférence sur le thème : « Nos voisins sauvages – Valais. Sciences citoyennes dans la Vallée du Rhône » par Michel BLANT, Nos voisins sauvages, antenne romande, Neuchâtel.

Braconnage du lynx en Valais

Le 17 août 2020, l'Université de Berne a publié une étude sur la plateforme bioRxiv qui confirme la suspicion de braconnage de lynx dans le canton du Valais. Le 21 août, la NZZ a rapporté que des scientifiques internationaux dirigés par l'Université de Berne ont trouvé tout un système de pièges à lynx dans le canton du Valais.

Sur les traces des hérissons en Valais : bénévoles recherchés pour des recensements

Communiqué de presse de Nos Voisins Sauvages

Depuis juin, des recensements systématiques ont lieu pour évaluer la présence des hérissons dans quatre communes valaisannes : Sion, Martigny, Monthey et Brig-Glis. Les premiers résultats montrent déjà un contraste important entre les différentes zones urbaines et paysages agricoles. Néanmoins, plusieurs zones restent encore à prospecter pour lesquelles nous recherchons des gens motivés à mener des recensements de hérissons.

Non à la nouvelle loi sur la chasse

fauna•vs lance une campagne d'information

Pour la Société Valaisanne de Biologie de la Faune, la nouvelle loi fédérale sur la chasse et la protection des mammifères et oiseaux sauvages est un pas en arrière par rapport à la loi actuelle. La campagne d'informations lancée par fauna•vs vise à avertir le public des modifications prévues dans cette loi et de leurs impacts sur la gestion de la faune.

Hiboux grands-ducs: prise de position de fauna•vs sur l'Ordonnance sur les lignes électriques (OLEl)

Revue: le 30 septembre, nous avons remis au président du Conseil d'Etat valaisan, M. Roberto Schmidt, notre pétition « Mettons fin aux électrocutions de Hiboux grands-ducs ». Ses 2500 signataires demandent que des mesures d'assainissement soient rapidement mises en œuvre afin que tous les pylônes électriques dangereux du canton soient assainis dans un délai de cinq ans. Notre pétition semble avoir porté ses fruits, en parallèle d'autres démarches entreprises notamment par l'Antenne valaisanne de la Station ornithologique suisse.

Hérisson en danger

Projet de recensement et de sensibilisation lancé en Valais

L’objectif de cette phase initiale est l’étude de l'occurrence des hérissons dans les villes de Brig-Glis, Sion, Martigny et Monthey à l'aide de tunnels à traces placés dans des jardins privés et les parcs. Il s'agit de petits tubes munis de feuilles de papier et d’encre. Lorsqu’un un hérisson le traverse, il y laisse des empreintes de pattes qui trahiront sa présence. La gestion des tunnels à traces sera prise en charge par des bénévoles. En parallèle, la population de l’ensemble du canton est invitée à transmettre ses observations de hérissons sur la plateforme Nos voisins sauvages Valais